Home
L’Europe pour le Christ
Messages de soutien
Je participe!
Lettre pour l'Europe
toutes les lettres
Christian Action
Christianophobia
Links

Lettre pour l'Europe

Toutes les Lettres pour l'Europe sont regroupées dans les archives.

Vous trouverez ici la dernière version de la lettre mensuelle de l’Europe pour le Christ!

 

 

Lettre pour une Europe pour le Christ, fevrier 2014

Faire preuve d'une attitude résolumment un contre l'euthanasie des enfants en Belgique

Le jeudi 13 février 2014, une loi effrayante sur l'euthanasie des enfants a été adoptée par le Parlement belge : les médecins seront autorisés à tuer des enfants de « moins de 18 ans » qui sont en phase terminale et qui souffrent de douleurs sévères, sans perspective de soulagement.

Selon cette nouvelle loi, la décision de tuer un enfant devra être approuvée par les parents et les médecins traitants. Il est en outre nécessaire que le jeune patient soit conscient de la situation et qu'il comprenne ce que l'euthanasie signifie. On peut seulement imaginer ce que cela signifie pour un jeune enfant qui voit ses parents dans le désespoir à propos de sa propre souffrance.
Cette loi est unique et lance un signal à l'Europe. Il y a aussi d’effrayants rapports concernant l’utilisation de l’euthanasie de façon non réglementée ou laxiste, non seulement aux Pays-Bas, mais également, et de plus en plus, en Belgique. Des pédiatres belges ont déclaré que la loi n'était pas nécessaire, car « les équipes de soins palliatifs pour les enfants sont parfaitement capables de soulager la douleur, tant à l'hôpital qu’à la maison ».

De nombreux membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe ont signé une déclaration affirmant que cette loi « trahit quelques uns des enfants les plus vulnérables en Belgique » et « promeut la vision inacceptable qu'une vie ne vaut pas la peine d’être vécue, ce qui remet en question le fondement même de la société civilisée ».

Suite à l’adoption de la loi par le Parlement belge, c'est maintenant à Philippe, roi des belges, de la signer. En théorie, il a la possibilité de refuser de signer. C’est, cependant, très rare et pourrait attiser des débats houleux. Mais le roi Philippe peut maintenant poser un signal fort en faveur de la dignité de la personne humaine. Son oncle, le roi Baudouin, n’avait, héroïquement, pas consenti à une libéralisation de l'avortement en 1990.

Il y a quelques jours, une pétition a été adressée au Roi en lui demandant de refuser son consentement. Celle-ci a recueilli plus de 130.000 signatures. Signer la pétition en ligne: citizengo.org/fr/4166-refusez-signer-loi-pour-leuthanasie-des-mineurs

 

| |
 
 
© 2005 - 2017 - Europa für Christus